Texte à méditer :  STAT FORTIS IN ARDUIS ( Il se tient droit dans la difficulté )
   Ismidon de Claveyson, an 1050

Claveyson en Drôme

Fermer 0. Européennes 2009

Fermer 0.Régionales-2010

Fermer 1.Elections 2008

Fermer 1.Elections 2014

Fermer 2008 Conseil municipal

Fermer 2008 autour du galet

Fermer 2009 Conseil municipal

Fermer 2010 Conseil municipal

Fermer 2011 Conseil municipal

Fermer 2012 Conseil municipal

Fermer 2013 Conseil municipal

Fermer 2014 Conseil municipal

Fermer 2015 Conseil Municipal

Fermer 2016 Conseil Municipal

Fermer Aménagement village

Fermer Cimetières

Fermer Conscrits

Fermer Dessins

Fermer Découverte du village

Fermer Elections municipales

Fermer Evènements 2008

Fermer Evènements 2009

Fermer Evènements 2010

Fermer Inondations 2008

Fermer Patrimoine

Fermer Photos anciennes

Fermer Photos modernes

Fermer Plans et photos

Fermer Sentier de randonnée

Fermer Toponymes

Fermer Travaux

LE CLAVEYSONNAIS

Fermer Gazette n°1

Fermer N°1

Fermer N°2

Fermer N°3

Fermer N°4

Fermer N°5

Fermer N°6

Fermer N°7

Nature
Liens utiles
N°4 - Porche du quinzième siècle

Le porche du vieux moulin

Par Roswit Leins et Frédéric de Flaugergues

fichier au format word ici


WPorche-Billon.jpg

Ce porche ancien dont nous allons vous parler fait partie de l’ancien moulin. Il est propriété de Madame et Monsieur Jean Billon depuis 1976.

La maison et le moulin datent du 12ème siècle. Les fondations ont plus d’un mètre. Un contrat datant du 7 mai 1415 concède à perpétuité à Michalon de Vinier de Chantemerle et à ses héritiers un moulin sis à Claveyson sur la rivière de Bion, avec ses dépendances. A charge pour le preneur de payer une rente annuelle (suivent les montants) et de moudre en franchise et gratuitement le blé du seigneur, blé qu’il fera prendre et livrer en retour à ses frais au château, une fois moulu.* Ce moulin possède encore deux meules. Il a fonctionné jusqu’au tout début du 20ème siècle. Le canal souterrain partant du captage situé au pont (sortie est de Claveyson) et acheminant l’eau jusqu’au moulin était encore visible dans les années 1970. La partie actuellement habitée est du 15ème siècle. La cheminée en 7 morceaux, possédant la coquille de St Jacques de Compostelle et les croix basques, l’atteste. Il existait un chemin de Compostelle passant par Hauterives. (Nous trouvons le même style de cheminée dans le pavillon de chasse de Diane de Poitiers : maison Romulus et de Flaugergues.) Le porche serait lui aussi du 15ème siècle bien qu’il ne soit pas solidaire de la maison. Le joint prouve qu’ils n’ont pas été bâtis en même temps. Il aurait été rapporté à la maison.

(La fenière, le bâtiment à l’arrière et les écuries sont bien plus récentes.)

Le porche possédait un portail à quatre vantaux. Deux battants en haut et deux en bas assuraient la fermeture.

Monsieur et madame Billon, amoureux de leur moulin, désiraient depuis longtemps restaurer ce porche. C’est au début de cette année 2005 qu’ils se sont lancés dans la réfection de son toit.

Wdemontage.jpg

C’est la menuiserie Grève qui a été choisie par Jean Billon pour refaire, à l’identique, la charpente et la couverture.

La construction et la mise en place de cette pièce unique ont demandé 120 heures de travail, plus toutes les nombreuses heures de participation du propriétaire.

Wmontage-atelier.jpg

Après la prise des mesures et la fabrication du plan, la charpente a été montée en atelier par Christian (employé de Jean-Michel Grève) et l’apprenti. Le gain de temps ainsi que le confort de travail sont importants quand la construction se fait en atelier, près des machines à bois. Une fois la structure montée, les pièces ont été marquées, démontées puis remontées sur le site. Jean-Michel a participé au montage, à la finition des parties aériennes et à la mise en place des tuiles. Leste et agile, il n’a pas le vertige. Les pièces de bois ont été vissées entre elles pour éviter tout risque de refente du bois. Les pièces des consoles ont par contre été chevillées entre elles et chevillées dans le mur.

Wrestauration.jpg

Voici quelques chiffres pour mieux comprendre le travail effectué :

- 150 heures de travail.

- 193 % de pente pour les deux grands côtés et 250 % de pente pour les deux triangles.

- 2,5 m3 de sapin du Vercors, dont 450 m de liteaux et 130 m de chevrons.

- 32,5 m2 de toiture et 13,8 m2 de surface au sol.

- 3000 tuiles écailles posées, soit un poids de 2,1 tonnes.

Les tuiles choisies sont des tuiles écailles vernissées 13 x 23 fabriquées avec de l’argile de très grande qualité et cuites à 1080°C par la Tuilerie Blache. Vous pouvez trouver cette entreprise qui participe à la restauration de monuments historiques et d’édifices prestigieux au village de Loire sur Rhône.

* J. Vossier : Recherches historiques sur Claveyson. Bulletin de la Société d’archéologie de la Drôme.


Date de création : 19/12/2006 · 19:47
Dernière modification : 24/12/2006 · 15:56
Catégorie : N°4
Page lue 1552 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
 
Liste des membres Membres : 290

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 2
Blasons de Claveyson
z-blason-claveyson.gif

de Claveyson

z-blason-hostun-claveyson.gif

d'Hostun de Claveyson

z-blason-lionne-claveyson.gif

de Lionne de Claveyson


Recherche



Rédacteur


Nombre de membres1 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

diaporamas
Firefox
Ce site fonctionne mieux avec le navigateur Firefox.
Get Firefox en français
Nouvelles des Amis
^ Haut ^