Texte à méditer :  STAT FORTIS IN ARDUIS ( Il se tient droit dans la difficulté )
   Ismidon de Claveyson, an 1050

Claveyson en Drôme

Fermer 0. Européennes 2009

Fermer 0.Régionales-2010

Fermer 1.Elections 2008

Fermer 1.Elections 2014

Fermer 2008 Conseil municipal

Fermer 2008 autour du galet

Fermer 2009 Conseil municipal

Fermer 2010 Conseil municipal

Fermer 2011 Conseil municipal

Fermer 2012 Conseil municipal

Fermer 2013 Conseil municipal

Fermer 2014 Conseil municipal

Fermer 2015 Conseil Municipal

Fermer 2016 Conseil Municipal

Fermer Aménagement village

Fermer Cimetières

Fermer Conscrits

Fermer Dessins

Fermer Découverte du village

Fermer Elections municipales

Fermer Evènements 2008

Fermer Evènements 2009

Fermer Evènements 2010

Fermer Inondations 2008

Fermer Patrimoine

Fermer Photos anciennes

Fermer Photos modernes

Fermer Plans et photos

Fermer Sentier de randonnée

Fermer Toponymes

Fermer Travaux

LE CLAVEYSONNAIS

Fermer Gazette n°1

Fermer N°1

Fermer N°2

Fermer N°3

Fermer N°4

Fermer N°5

Fermer N°6

Fermer N°7

Nature
Liens utiles
N°7 - g-Château Vossier

Le château Vossier

 par Danielle Rouchette et Fabienne Delécluse

y-6-chateau-1.jpg 

Entretien avec Alice et Jean Vossier

-           Comment êtes-vous arrivés là ?

-           Nous sommes venus de Saint Donat pour prendre la succession d'un oncle décédé, Ferdinand Vossier, qui n'avait pas d'enfant, en 1959, en tant que fermiers (nos ancêtres étaient fermiers depuis 1806, de père en fils).

Quelques années après, les propriétaires, descendants de la Comtesse de Tournon, nous ont dit qu'ils voulaient vendre. La vente s'est faite en 1964.

Ils ont vendu en même temps leurs deux autres fermes donnant priorité aux fermiers, Messieurs Ponson et Fourel.

De 1893 à 1950, l'école libre de filles fut dans le château, il y avait un pensionnat tenu par des religieuses. Cet établissement accueillait aussi les garçons en bas âge. Les classes étaient au rez de chaussée dans les deux grandes salles. La pièce de droite servait pour recevoir les parents. Le réfectoire était en face de la cuisine. Les dortoirs et l'appartement des religieuses étaient au premier.

-           Que savez-vous de l'histoire du château ?

-           Sous Richelieu, une loi avait été votée pour le démantèlement des châteaux. Madame de Lionne, propriétaire, avait fait détruire le château féodal situé sur la colline de Suze dans la 1ère moitié du 18ème siècle.

Celui-ci était en bon état et ensuite elle aurait vendu le domaine vers 1753 au Comte Marc Antoine de Tournon avec toutes les propriétés au nombre de 8. Le fils de Marc Antoine de Tournon s'était marié avec une cousine, Rose de Tournon, qui habitait Paris (veuve du Vicomte du Barry qui était le neveu de la Comtesse du Barry, favorite de Louis XV). Ils habitaient au château ; elle serait morte 10 mois après son mariage et lui serait décédé un an après.

Ensuite, c'est un neveu Alexandre de Tournon qui a hérité du domaine et qui est venu à Claveyson en 1786.

Tout laisse à supposer que des pierres du château ont servi à la construction du château actuel et de beaucoup de maisons de Claveyson.

Dans la propriété, avant, il y avait un petit château (genre pavillon de chasse avec une tour au Nord) ceci d'après un architecte des Beaux Arts. Cet ancien château aurait été bâti sur une construction gallo-romaine. La voie romaine passait par là.

y-6-chateau-2.jpgNapoléon l'aurait empruntée en allant ou en revenant des guerres d'Espagne mais cela n'est pas vérifié. Le Chambellan de Napoléon (officier), fils aîné d'Alexandre de Tournon,  a vécu à Claveyson quelques années avant la Révolution.

-           Quelles sont les particularités de ce château ?

-           L'œil de bœuf situé dans le hall d'entrée laisse à penser que ce mur était la façade qui daterait du XVème siècle. C'est la partie la plus ancienne. Elle se trouve donc entre la ferme de Jean Marc et sa famille qui a été bâtie vers 1900 et le château actuel que nous habitons. On pouvait donc passer de la ferme au château.

Dans un bâtiment construit avant 1900 se trouve un four. Celui-ci aurait été construit en 1806 mais il n'est pas daté.

Les plans auraient été fournis au Comte Camille de Tournon par Parmentier, un agronome, qui siégeait avec lui au conseil d'Etat présidé par Napoléon.

Le four est d'origine. Il a dû servir environ 100 ans puis il n'a plus été utilisé. Il a été remis en service en 1985. Le reste du matériel est récent ; il n'y a pas d'ustensiles d'époque.

On a trouvé un blason qui était resté par terre devant le château pendant environ 200 ans. Il avait certainement été apporté en 1753 après la destruction du château féodal avec d'autres pierres, ce qui explique que certaines n'aient pas trouvé leur place.

La porte d'entrée de style Louis XV est située en milieu de façade, on pense qu'elle est d'époque.

La montée d'escalier actuelle a été posée en fonction des ouvertures de l'ancienne façade. D'après l'architecte des Beaux Arts, ce serait pour cette raison qu'elle ne tournerait pas dans le bon sens. Quand on monte cet escalier, à mi étage se trouve une porte basse, 1,50 m, qui donne accès à la partie la plus ancienne non occupée.

Dans la pièce située à l'arrière, le sol est en carreaux de terre cuite 15x15 qui datent du XVème siècle.

La voûte date de la même époque que la construction ; il y a beaucoup de pièces avec des poutres en chêne massif.

Une clochette de l'époque est encore suspendue au dessus de la porte d'entrée.

De nombreuses cheminées sont en état de fonctionnement, d'autres ont été supprimées.

Les pièces font entre 40 à 50 m2 ; elles sont au nombre de 15, réparties sur 3 niveaux, ce qui représente 810 m2.  Leurs planchers sont en chêne.

Il y a 36 fenêtres hautes, arrondies, à petits carreaux (environ 300 par étage).

Sur la façade Nord, une porte  donnait dans la cuisine et au dessus une autre  donnait accès à l'étage. Elles ont été condamnées ainsi que deux fenêtres, quand la tour a été supprimée.

L'aile gauche a un style différent mais on n'en connaît ni la raison  ni l'époque de construction.

-           Que pouvez-vous nous dire d'autre ?

-           De nombreuses archives stockées dans les greniers ont été détruites avant notre arrivée.

Joseph Vossier, grand oncle, qui a écrit beaucoup sur Claveyson, s'était documenté dans celles-ci.

 

Les descendants et héritiers de la famille de Tournon qui sont à Montmelas (69) près de Villefranche sur Saône ont emporté les archives et manuscrits restants.

La famille de Tournon est éteinte et les descendants portent d'autres noms : d'Harcourt, Verchères d'Availly, de Chabannes, de Durat, de la Serre…

 

Mr Vossier, passionné par l'histoire du château en a rénové lui-même les façades en respectant l'aspect d'origine.

Nous remercions Mme et Mr Vossier de nous avoir permis de découvrir un peu mieux cette belle demeure dont l'histoire témoigne de son importance dans le passé puisque des personnages illustres comme Camille de Tournon y ont vécu.


Date de création : 02/02/2009 · 18:16
Dernière modification : 02/02/2009 · 18:38
Catégorie : N°7
Page lue 2502 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
 
Liste des membres Membres : 299

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1
Blasons de Claveyson
z-blason-claveyson.gif

de Claveyson

z-blason-hostun-claveyson.gif

d'Hostun de Claveyson

z-blason-lionne-claveyson.gif

de Lionne de Claveyson


Recherche



Rédacteur


Nombre de membres1 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

diaporamas
Firefox
Ce site fonctionne mieux avec le navigateur Firefox.
Get Firefox en français
Nouvelles des Amis
^ Haut ^