Texte à méditer :  STAT FORTIS IN ARDUIS ( Il se tient droit dans la difficulté )
   Ismidon de Claveyson, an 1050

Claveyson en Drôme

Fermer 0. Européennes 2009

Fermer 0.Régionales-2010

Fermer 1.Elections 2008

Fermer 1.Elections 2014

Fermer 2008 Conseil municipal

Fermer 2008 autour du galet

Fermer 2009 Conseil municipal

Fermer 2010 Conseil municipal

Fermer 2011 Conseil municipal

Fermer 2012 Conseil municipal

Fermer 2013 Conseil municipal

Fermer 2014 Conseil municipal

Fermer 2015 Conseil Municipal

Fermer 2016 Conseil Municipal

Fermer Aménagement village

Fermer Cimetières

Fermer Conscrits

Fermer Dessins

Fermer Découverte du village

Fermer Elections municipales

Fermer Evènements 2008

Fermer Evènements 2009

Fermer Evènements 2010

Fermer Inondations 2008

Fermer Patrimoine

Fermer Photos anciennes

Fermer Photos modernes

Fermer Plans et photos

Fermer Sentier de randonnée

Fermer Toponymes

Fermer Travaux

LE CLAVEYSONNAIS

Fermer Gazette n°1

Fermer N°1

Fermer N°2

Fermer N°3

Fermer N°4

Fermer N°5

Fermer N°6

Fermer N°7

Nature
Liens utiles
N°6 - h-Les rapaces

Les rapaces de Claveyson

Par Lionel Crémillieux et Frédéric de Flaugergues

Fichier au format word ici

anatomie.jpg

Les rapaces diurnes appartiennent à l’ordre des falconiformes : les cinq familles de rapaces diurnes actuels comptent 313 espèces vivantes dans le monde entier.

Les falconiformes d’Europe sont répartis en trois familles : les accipitridés, les Pandionidés et les Falconidés.

Les rapaces nocturnes, appelés strigiformes, sont répartis en deux familles, les Tytonidés (Effraies) et les Strigidés (Hiboux et Chouettes). Plus de 190 espèces ont été décrites à travers le monde.

Tous les rapaces sont carnivores, ont un bec crochu et de puissantes serres aux ongles acérés. La plupart (à l’exception des vautours) capturent et tuent leurs proies.

Les rapaces nocturnes (strigiformes) ont des mœurs le plus souvent nocturnes. Ils capturent leurs proies par surprise, leur ouie et leur vision sont excellentes. Ils ont une grosse tête avec une face constituée de deux disques faciaux caractéristiques. Certains d’entre eux possèdent des aigrettes (hiboux). Les femelles, généralement un peu plus grandes que les mâles, nichent dans des cavités, d’anciens nids de branchages ou à terre.

Comme les rapaces diurnes, les rapaces nocturnes sont pourvus d’un bec crochu et de serres aiguisées mais au lieu de dépecer leurs proies, ils les avalent d’un coup, les parties inassimilables (os et plumes) se retrouvent dans les pelotes de rejections. (Certains rapaces diurnes rejettent aussi des pelotes.)

L’alimentation des rapaces est variée : mammifères, amphibiens, reptiles, insectes, poissons, oiseaux, charognes.

Leur habitat est lui aussi très varié, des plaines aux montagnes en passant par les déserts.

La puissance de vol des rapaces les prédispose à voyager, aussi le comportement migrateur est-t-il bien répandu chez eux. Plusieurs espèces européennes vont hiverner dans la zone tropicale africaine.

Un grand nombre de rapaces a bien failli définitivement disparaître. Les rapaces sont des prédateurs, ils se situent à la fin de la chaîne alimentaire, leur seul ennemi est l’homme. Ne connaissant pas les mœurs de ces oiseaux, l’homme les a chassés, empoisonnés, piégés. Il les accusait de nombreux maux : voleurs de bétails ou d’enfants !

Les collectionneurs allaient même jusqu'à piller leurs nids. L’emploi de pesticides dans l’agriculture a été néfaste aux rapaces : cela fragilisait leurs coquilles d’œufs, et l’éclosion ne pouvait plus avoir lieu et enfin avec l’expansion de la population humaine, leurs sites de nidification, leurs proies, et leurs habitats se sont fait de plus en plus rares, mais l’homme a su réagir à temps. Toutefois, il y a encore des espèces menacées d’extinction. Il existe de part le monde de nombreux programmes de réintroduction (vautours dans la Drôme). L’homme a cherché à mieux connaître les rapaces, aussi s’est-il rendu compte que ces oiseaux sont très sensibles aux variations de l’environnement. Ils ont besoin d’un écosystème bien particulier, de plus ces oiseaux nécrophages pour la plupart nettoient la nature et empêchent ainsi la propagation de maladies.

Leur protection est nécessaire pour ne pas les voir disparaître à jamais et ainsi ne pas priver nos enfants du spectacle qu’ils nous offrent. Il pourrait y avoir des actions de sauvegardes dans la commune par la pose de nichoirs pour les rapaces nocturnes et la protection de certains milieux par de simples petits gestes.

39 espèces ont été vues au moins une fois dans la Drôme, dont 24 espèces nicheuses : 16 diurnes et 8 nocturnes. (sources du CORA, Centre Ornithologique Rhône-Alpes)

Sur la commune de Claveyson nous avons inventorié les espèces nicheuses suivantes :

Buse variable

Milan noir

Faucon crécerelle

Epervier d’Europe

Chouette d’athena (chevêche)

Chouette hulotte

Faucon crécerelle
faucon-crecrelle.jpg
cri du faucon crecerelle photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3
Epervier d’Europe
epervier.jpg
cri de l'épervier d'Europe photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3
Buse variablebuse-variable.jpg
cri de la buse variable photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3

Milan noir
milan-noir.jpg
cri du milan noir photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3
Chouette d’athena (chevêche)cheveche.jpg
cri de la chouette chevêche photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3

Chouette hulotteHulotte-couple.jpg
cri de la chouette hulotte photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3


Chouette effraie
effraie.jpg
cri de la chouette effraie photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3

Les pelotes trouvées de Chouette effraie sont trop anciennes pour que l’on puisse considérer celle-ci comme nicheuse en 2007.

D’autres espèces sont vues pendant la migration prénuptiale ou postnuptiale ou en tant qu’hivernants :

Milan royal

Busard st martin

Busard des roseaux

Busard cendré

Balbuzard pêcheur

Hibou petit duc

Milan royal
milan-royal.jpg
Busard St Martin
busard.st-martin.jpg
Busard des roseaux
busard.des.roseaux.jpg
Busard cendré
busard.cendre.jpg
cri du Busard cendré
photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3
Balbuzard Pêcheur
balbuzard.jpg

Hibou petit duc
petit-duc.jpg


Par manque de prospection, il reste d’autres espèces à trouver : Bondrée apivore, Faucon hobereau, Faucon pèlerin (vu dans une commune limitrophe), Chouette effraie et Hibou grand duc (vu en tant que nicheur sur une commune voisine).

Bondrée apivore
bondree_apivore.jpg
Faucon hobereau
faucon-hobereau.jpg
Faucon pélerin
faucon.pelerin.jpg

Hibou grand duc
grand-duc.jpg
cri du Hibou grand duc photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3

Le rapace n’est ni l’ennemi du chasseur, ni celui de l’agriculteur, au contraire, pour preuve, voici en détail leur régime alimentaire :

BUSE VARIABLE : Petits rongeurs : 60%, insectes : 25%, reptiles : 10%, gibier : 3%, belettes : 2%

MILAN ROYAL : Petits rongeurs : 60%, batraciens-reptiles : 18%, détritus : 14%, petits oiseaux : 8%

MILAN NOIR : Petits rongeurs : 50%, reptiles-batraciens-poissons morts : 20%, détritus : 13%, insectes : 12%, oiseaux : 5%

BUSARD St MARTIN : Rongeurs (surtout des campagnols) : 55%, petits oiseaux nichant à terre : 27%, reptiles : 6%, batraciens : 6%, insectes : 6%

EPERVIER D'EUROPE : Petits oiseaux : 75%, merles-grives-étourneaux : 15%, rongeurs : 10%

FAUCON PELERIN : Pigeons 30%, étourneaux : 20%, petits oiseaux : 20%, corvidés : 15%, merles-grives : 8%, gibier : 7%

FAUCON CRECERELLE : Petits rongeurs : 70%, insectes : 18%, petits oiseaux : 6%, batraciens-reptiles : 6%

CHOUETTE EFFRAIE : Rongeurs : 58%, musaraignes : 32%, batraciens-oiseaux : 10%

CHOUETTE HULOTTE : Petits mammifères : 80%, oiseaux : 15%, batraciens-reptiles : 5%

CHOUETTE CHEVECHE : Petits rongeurs : 50%, insectes : 45%, oiseaux-vers de terre-etc... : 5%

HIBOU GRAND-DUC : Rongeurs et lapins : 60%, corvidés : 10%, rapaces (diurnes/nocturnes) : 10%, gibier : 10%, batraciens : 10%

HIBOU MOYEN-DUC : Mammifères : 90% (dont 80 de campagnols des champs), oiseaux et divers : 10%

HIBOU PETIT DUC : Insectes : 90%, petits mammifères : 10%


Hibou moyen duc
Moyen-duc.jpg
cri du Hibou moyen duc photo/magazine6/rapaces/faucon_crec.mp3

Protection :

Toute destruction de nids est interdite. Le rapace est protégé par la loi.

Si vous trouvez de jeunes rapaces, il faut impérativement les laisser sur place, sur une branche haute (à l’abri d’éventuels prédateurs). Les parents continueront à les nourrir comme si de rien n’était. Attention aux becs et aux serres.

Si un oiseau est blessé, vous pouvez contactez le centre ardéchois de sauvegarde de la faune sauvage qui vous donnera les démarches à suivre.

Contact : Jean-Claude mourgues (vétérinaire) : le Fay, Boucieu le roi 07270 tél : 04 75 06 77 60 ou clinique vétérinaire de tain, tél : 04 75 06 64 80

Si vous trouvez un oiseau bagué mort envoyez la bague dans une enveloppe avec toutes les précisions nécessaire (cause présumée de la mort, espèce, date, lieu…) au CRBPO - 55 rue Buffon - 75005 paris

Pour 2008 l’inventaire va continuer pour trouver des espèces nouvelles qui vivent dans les communes voisines.

Ceux qui sont intéressés peuvent nous contacter et/ou nous envoyer leurs observations sur la faune ou la flore.

Sur ce site, l’article est complété par les cris des rapaces de la Drôme.


Logiciel à télécharger

(permet d'étudier les proies des rapaces avec leurs pelotes de réjection)


Les photos sont empruntées à différents photographes diffusant leurs photos sur d'autres sites animaliers.

La photographie ornithologique demande un matériel photographique hors de portée pour de simples amateurs que nous sommes.

Merci donc à à ces photographes

Sites Internet :

http://www.ornithomedia.com/accueil.php

http://membres.lycos.fr/diurnesnocturnes/

http://perso.orange.fr/marie-christine.dehayes/

http://cyrille.deliry.free.fr/bestobsmois.htm

http://www.oiseaux.net/photos/photo341.html

http://champagne-ardenne.lpo.fr/

http://www.organbidexka.org/

http://www.chouettalors.com/rapaces%20nocturnes.htm

http://www.rapaces.com/one.htm

http://www.fr.ch/mhn/bubo/Dossier_peda_Hiboux.pdf

http://www.lpo.fr/rapaces/index.shtml

Livres :

Les rapaces d’Europe de Willy Suetens

Les oiseaux de proie (éditions Bordas)

Rapaces de France (éditions Artémis découverte nature)

Le guide des rapaces diurnes (par Benny génsbol aux éditions delachaux Nestlé)

Oiseaux de proie (éditions pml par Léonard Lee rue 1993)

Les rapaces diurnes et nocturnes d’Europe (par Paul géroudet aux éditions Delachaux et Niestlé)

Oiseaux de la Drôme CORA Drôme

Guide ornitho aux éditions Delachaux et Niestlé


Date de création : 16/02/2008 · 14:43
Dernière modification : 25/02/2008 · 09:00
Catégorie : N°6
Page lue 2496 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
 
Liste des membres Membres : 296

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 3
Blasons de Claveyson
z-blason-claveyson.gif

de Claveyson

z-blason-hostun-claveyson.gif

d'Hostun de Claveyson

z-blason-lionne-claveyson.gif

de Lionne de Claveyson


Recherche



Rédacteur


Nombre de membres1 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

diaporamas
Firefox
Ce site fonctionne mieux avec le navigateur Firefox.
Get Firefox en français
Nouvelles des Amis
^ Haut ^