Texte à méditer :  STAT FORTIS IN ARDUIS ( Il se tient droit dans la difficulté )
   Ismidon de Claveyson, an 1050

Claveyson en Drôme

Fermer 0. Européennes 2009

Fermer 0.Régionales-2010

Fermer 1.Elections 2008

Fermer 1.Elections 2014

Fermer 2008 Conseil municipal

Fermer 2008 autour du galet

Fermer 2009 Conseil municipal

Fermer 2010 Conseil municipal

Fermer 2011 Conseil municipal

Fermer 2012 Conseil municipal

Fermer 2013 Conseil municipal

Fermer 2014 Conseil municipal

Fermer 2015 Conseil Municipal

Fermer 2016 Conseil Municipal

Fermer Aménagement village

Fermer Cimetières

Fermer Conscrits

Fermer Dessins

Fermer Découverte du village

Fermer Elections municipales

Fermer Evènements 2008

Fermer Evènements 2009

Fermer Evènements 2010

Fermer Inondations 2008

Fermer Patrimoine

Fermer Photos anciennes

Fermer Photos modernes

Fermer Plans et photos

Fermer Sentier de randonnée

Fermer Toponymes

Fermer Travaux

LE CLAVEYSONNAIS

Fermer Gazette n°1

Fermer N°1

Fermer N°2

Fermer N°3

Fermer N°4

Fermer N°5

Fermer N°6

Fermer N°7

Nature
Liens utiles
N°6 - g-Le datura

Le Datura stramoine

Par Jacques Patouillard

Pomme-de-terre-datura.jpg

Plantation de pommes de terre avec association de lin et de Datura

Fichier au format word ici

Un grand nombre d'agriculteurs qui descendaient des terres arides ardéchoises, se sont principalement installés dans notre région, et surtout dans la vallée du confluent de l'Isère et du Rhône où ils ont trouvé une terre très fertile. Par contre, ceux qui se sont installés à Claveyson, ont eu plus de difficultés et les premiers se demandaient bien comment les seconds cultivaient et récoltaient quelque chose avec ce sable et ces galets.

A Claveyson , nous avions nos «spécialités», comme l'asperge et les poireaux. Aujourd'hui avec les engrais et l'irrigation, la palette de culture est plus large. Il n'empêche que nous retrouvons «le Datura Stramoine», cette plante qui pousse dans les terres incultes, les sables des cours d'eau et qui aime les terres fraîchement retournées où elle est considérée comme une mauvaise herbe très envahissante.

Cette plante annuelle de 30 cm à 2 mètres de haut, à odeur fétide désagréable, possède des feuilles relativement grandes, jusqu'à 20 cm, ovales, fortement sinuées, portant des dents aiguës. Les fleurs, solitaires, généralement blanches, sont grandes, 10 à 12 cm de long, à corolle soudée en tube s'ouvrant en entonnoir à cinq lobes peu marqués, le calice, également soudé en tube est vert pâle, plus court que la corolle et terminé par cinq lobes.

Datura-fruit.jpg

Le fruit de forme ovoïde de la taille d'une noix, mûrit de juillet à octobre. Il est dressé, couvert d'épines longues et robustes. C'est une capsule septicide s'ouvrant à maturité par quatre grandes valves qui découvrent une colonne placentaire centrale portant les graines. Les graines réniformes, à surface réticulée, longues de 3 à 4 mm, sont noires et contiennent un embryon spiralé.

Le Datura stramoine ou Stramoine officinal (Datura stramonium) est connu sous différentes appellations : stramoine, pomme-épineuse, herbe-aux-taupes, chasse-taupe, herbe du diable, endormeuse, Jimson weed, pomme poison, trompette des anges ou trompette de la mort, faisant référence à la forme du fruit ou à sa toxicité.

C'est une plante très ancienne. Son origine est controversée. Certains auteurs la situent en Asie (Inde), d'autres en Amérique (Mexique). Sa présence en Europe, aussi bien en Grèce que dans l'Ouest atlantique, semble attestée dès le IV° siècle avant notre ère. Enfin deux auteurs du Ième siècle avant J-C, Diodore de Sicile et Strabon rapportent que les Celtes empoisonnaient leurs pointes de flèches avec du suc de Datura, la description du fruit ne laissant aucun doute sur l'identité de la plante.

Cette plante renferme des alcaloïdes : hyoscyamine, scopolamine, atropine. Elle est vénéneuse, c'est la plus toxique de toutes les solanacées, elle fut pourtant employée pour des pratiques divinatoires dans l'Antiquité. De très petites quantités suffisent pour déclencher une intoxication grave, l'ingestion de 4 à 5 grammes de feuilles suffit pour tuer un enfant. On rapporte un cas d'intoxication collective survenu à Jamestown aux Etats-Unis en 1676, quand à l'occasion d'une rébellion, le capitaine John Smith donna à ses soldats une salade contenant des feuilles de Datura. En cas d'empoisonnement au Datura, il convient de provoquer un vomissement et de procéder à un lavage d'estomac ; une hospitalisation d'urgence s'impose.

Datura-stramonium.jpg

Le Datura est utilisé par certaines ethnies d'Amériques à des fins médicinales ou lors de rituels initiatiques. Il est notamment présent dans la composition du wysoccan, une préparation intervenant dans les rituels de passage à l'âge adulte des jeunes garçons chez les indiens algonquins (Sud du Quebec). Mais son utilisation la plus connue reste médicinale pour ses effets antispasmodiques et sédatifs du système nerveux central, préconisée contre l'asthme et les névralgies. La pratique des cigarettes antiasthmatiques au Datura est cependant interdite en France depuis 1992 à cause des accidents que cela provoquait chez les toxicomanes qui en détournaient l'utilisation.

A faible dose, le Datura provoque la dilatation des pupilles, une diminution des sécrétions, une diminution du péristaltisme entraînant la constipation, une élévation du rythme cardiaque, une dilatation des bronches, et a des effets hallucinogènes. De fortes doses entraînent le décès par troubles du rythme cardiaque. Il est absorbé sous forme d'infusion ou il est fumé sous forme de joint. Les hallucinations sont décrites par les usagers comme cauchemardesques souvent accompagnées de crises d'angoisse et de la perte des repères spatio-temporels.

Les risques d'intoxication sont liés à la difficulté à déterminer la dose souhaitée car la limite entre la dose hallucinogène et une surdose est très étroite, et liés à la période de latence entre l'absorption et l'apparition des effets qui peut amener les usagers à se surdoser. Les effets secondaires sont désagréables : importante sécheresse des muqueuses, amnésie, confusion mentale et impression d'étrangeté persistante plusieurs jours après la prise.

Datura-fleur.jpg

Le Datura est vendu comme plante ornementale. Il se multiplie par bouturage ou par semis. Il aime une exposition chaude et bien éclairée.

Le Datura est aussi utilisé dans la lutte contre les doryphores pour le maraîchage. Il attire les doryphores qui y pondent, les œufs éclosent et les jeunes larves s'empoisonnent en se nourrissant de la plante.

Classification du Datura Stramoine :

Règne Plantae

Division Magnoliophyta

Classe Magnoliopsida

Ordre Solanales

Famille Solanaceae

Genre Datura

C'est une bien étrange plante que nous côtoyons dans nos champs et le long de nos chemins à Claveyson mais qui atteste la qualité agricole de nos terrains.


Date de création : 16/02/2008 · 13:51
Dernière modification : 17/02/2008 · 12:12
Catégorie : N°6
Page lue 1524 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
 
Liste des membres Membres : 295

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 4
Blasons de Claveyson
z-blason-claveyson.gif

de Claveyson

z-blason-hostun-claveyson.gif

d'Hostun de Claveyson

z-blason-lionne-claveyson.gif

de Lionne de Claveyson


Recherche



Rédacteur


Nombre de membres1 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

diaporamas
Firefox
Ce site fonctionne mieux avec le navigateur Firefox.
Get Firefox en français
Nouvelles des Amis
^ Haut ^