Texte à méditer :  STAT FORTIS IN ARDUIS ( Il se tient droit dans la difficulté )
   Ismidon de Claveyson, an 1050

Claveyson en Drôme

Fermer 0. Européennes 2009

Fermer 0.Régionales-2010

Fermer 1.Elections 2008

Fermer 1.Elections 2014

Fermer 2008 Conseil municipal

Fermer 2008 autour du galet

Fermer 2009 Conseil municipal

Fermer 2010 Conseil municipal

Fermer 2011 Conseil municipal

Fermer 2012 Conseil municipal

Fermer 2013 Conseil municipal

Fermer 2014 Conseil municipal

Fermer 2015 Conseil Municipal

Fermer 2016 Conseil Municipal

Fermer Aménagement village

Fermer Cimetières

Fermer Conscrits

Fermer Dessins

Fermer Découverte du village

Fermer Elections municipales

Fermer Evènements 2008

Fermer Evènements 2009

Fermer Evènements 2010

Fermer Inondations 2008

Fermer Patrimoine

Fermer Photos anciennes

Fermer Photos modernes

Fermer Plans et photos

Fermer Sentier de randonnée

Fermer Toponymes

Fermer Travaux

LE CLAVEYSONNAIS

Fermer Gazette n°1

Fermer N°1

Fermer N°2

Fermer N°3

Fermer N°4

Fermer N°5

Fermer N°6

Fermer N°7

Nature
Liens utiles
Toponymes - Anneyron

Commune d'Anneyron


Fichier au format Word ici

Anneyron, cne du con de Saint-Vallier. — Villa Anarioni, 883 (Gall. christ., XVI, 9). — Anaro, 908 (Cart. Romans, 10 bis). Villa Anaironæ, 993 environ (Cart. de Saint-André-le-Bas, 237). Prioratus d'Anairon, XIIIe siècle (Valbonnais, I, 123). Prioratus de Anneyronæ, XIVe siècle (Pouillé de Vienne). Ecclesia Anneyronis, 1521 (ibid.).
Avant 1790, Anneyron était une paroisse du diocèse de Vienne, dont l'église dédiée à N.-D. était celle d'un prieuré de la dépendance de Saint‑Pierre de Vienne, connu dès 1276 et uni dans la suite à cette abbaye, qui de ce chef avait les dîmes d'Anneyron. Cette paroisse faisait partie de la communauté et mandement d'Albon, et fut comprise dans la commune du même nom jusqu'au 4 mai 1809, date à laquelle elle en fut distraite pour former avec la commune de Mantaille une commune du canton de Saint-Vallier, ayant Mantaille pour annexe.

Allegrets (Les), h. cne d’Anneyron. — Les Algrets, 1821 (Nom. cnes et h. de la Drôme).

Bancel (Le), ruiss. a sa source sur la commune de Lens-Lestang, sépare celle de Moras de celles d’Hauterives et de Châteauneuuf-de-Galaure, traverse les communes d'Anneyron, d'Albon et d'Andancette, et se jette dans le Rhône après un parcours de 22,.710 mètres. Largeur moyenne, 3m,6o ; pente, 27o mètres; débit ordinaire, 0m, 065 ; extraordinaire, 300 mètres cubes. — Le Bansel, 1658 (arch. de la Drôme, E 2209). Bancellus (A. Du Rivail, 27). — Bonsay, XVIIe siècle (Guy Allard, Dict. hist., 169).

Barges (Les), f. cne d’Anneyron.

Baronat, f. cne d’Anneyron.

BÉraudiÈre (La), f. cne d’Anneyron. — La maison-forte de la Béraudière, 1774 (Aff. Du Dauphiné).

Boidey, coll. cne d’Anneyron.

BrÛla (La), f. cne d’Anneyron. — La Brula en Valoire, 1774 (Aff. du Dauphiné).

Buis (Le), f. cne d’Anneyron. — L’Aumosne d’Anneyron, 1574 (arch. de l’Isère, B 2623). — La maison-forte de l’Aumosne, 1793 (biens nat.).
Ancienne dépendance de l’abbaye de Saint-Antoine-de-Viennois, relevant en fief des comtes d’Albon.

Cages (Les), f. cne d’Anneyron.

CÉlestins (Les), f. cne d’Anneyron.

Chargeaux (Les), f. cne d’Anneyron.

Classieux (Le), f. cne d’Anneyron.

Coinaud, h. et cne d’Anneyron. — Villa nova de Coynaudo in mandamento Albonis, 1312 (arch. de la Drôme, E 3825). — Villeneuve de Coinau, XVIIe se (ibid.). — Coynaud (Cassini).
Ce hameau, qui était au XIVe siècle le chef-lieu municipal d’une grande partie du mandement d’Albon, obtint en 1312, du dauphin Jean II, une charte de libertés et de franchises, que confirmèrent, en 1396, le roi Charles VII, et en 1443, Louis XI.

Colombier (Le), f. cne d’Anneyron.

Combe-Berger, ruiss. cne d’Anneyron.

Combe-PÉrouze, ruiss. cne d’Anneyron.

Cotons (Les), f. cne d’Anneyron.

Coussieux, h. cne d’Anneyron. — Cossieu, 1627 (arch. de la Drôme, E 1068).
Fief appartenant dès 1600 aux Du Cros de Grolée, qui le vendirent vers 1700 aux D’Allard.

Cros (Le), chau cne d’Anneyron. — Crosum, 1450 (arch. de la Drôme, E 2455). — Le Château ou Le Cros, 1780 (ibid. 3823).
Les D’Allard se qualifiaient seigneurs du Cros dès 1697.

Demeure, f. cne d’Anneyron.

Egaux (Les), f. cne d’Anneyron.

Fondeville, h. cne d’Anneyron. — Fontdeville, 1635 (terr. de Saint-Vallier). — Fondville 1658 (arch. de l’Isère, B 2605).
Fief appartenant en 1622 aux Clermont-Chatte-Geyssans, et dès 1658 aux Brunier de Larnage.

Gabet, f. cne d'Anneyron.

Gondins (Les), f. cne d'Anneyron, 1193 (Biens nat.).

Grandes-Pierres (Les), f. cne d’Anneyron.

Granges (Les), h. cne d’Anneyron.

Jacquiers (Les), h. cne d’Anneyron. — Le Manse des Jaquiers, 1649 (arch. de la Drôme, E 2202).

Jean-Roux, f. cne d’Anneyron. — Janroux, (plan cadastral).

Jomard, f. cne d’Anneyron.

Mantaille, chau ruin. vill. et par. cne d'Anneyron.
Mantelum villa, 858 (Gall. christ., XVI, 7 ). — Mantalo, 859 (Cart. de l'Île-Barbe). — Mantalia, 863 (Chorier : Hist. gén., I, 513 ). — Mantala, 879 (Labbe : Concil., X, 332 ). — Villa Maroulæ, 886 (Spicileg., III, 362). — Apud Mantali, 1284 (Valbonnais, II, 27). — Castrum Mantalie, 1360 (Choix de doc., 197). — Le chastel de Mantale, 1365 (Compte de R. de Loupy, 80). — Mantallie, 1627 (arch. de la Drôme, E 1068).

Avant 1790, Mantaille était une communauté de l'élection et subdélégation de Romans et du bailliage de Vienne — Capella de Mantula, XIVe siècle (Pouillé de Vienne), — formant une succursale de la paroisse de Saint-Sorlin et plus anciennement une paroisse du diocèse de Vienne, dont l'église était sous le vocable de saint Laurent et dont les dîmes appartenaient à l'archevêque diocésain.
Le château, qu'a rendu fameux le concile qui y fut tenu en 879, pour l'élection de Boson, roi de Bourgogne, après avoir été une des résidences de l'empereur Lothaire, appartenait aux rois de Bourgogne, qui le donnèrent à un comte Teutbert. Celui-ci s'en dessaisit en 886, au profit des archevêques de Vienne, qui vendirent le château et la terre de Mantaille dans les premières années du XVIIe siècle aux Du Cros de Grotée, que remplacèrent les D'Allard, lesquels furent eux-mêmes remplacés, vers le milieu du siècle suivant, par les Leclerc de Bansonnière.
En 1790, Mantaille devint une communauté du canton d'Albon, et en l'an VIII, une commune du canton de Saint-Vallier ; mais il a été compris en 1809 dans la commune d'Anneyron.

Morliet (Le), f. cne d’Anneyron.

Moulin (Le), h. cne d’Anneyron.

Percivaux (Les), h. cne d’Anneyron. — Persivaux (Cassini).

Petille, h. cne d’Anneyron. — Potille, 1709 (arch. de la Drôme, E 3825).

Petit-Bertheux (Les), quart. cne d’Anneyron. — Bertheud, 1634 (arch. de la Drôme, E 1843).

Petites-Pierres (Les), f. cne d’Anneyron.

Peyrouset, quart. cne d’Anneyron. — Perouset sur Mantaille, 1757 (arch. de la Drôme, E 1070).
En 1787, il y avait à Peyrouset un maître de forges.

Pierres (Les), h. cne d’Anneyron. — Les Grandes et Petites-Pierres (Cassini).

Potet (Le), f. cne d’Anneyron.

Quentins (Les), f. et quart. cne d’Anneyron.

RansonniÈre, f. et quart. cne d’Anneyron.
Ancien domaine noble, dont les Leclerc se qualifiaient seigneurs au XVIIIe siècle.

Rapon, h. cne d’Anneyron. — Villa Repont, 926 (Diplom. de Mabillon). —Rapo, 1535 (terr. de Saint-Vallier). — Rapond (Cassini).

Ribaudons (Les), h. cne d’Anneyron. — Le mas des Ribodons, 1635 (terr. de Saint-Vallier).

Saint-Amour, quart. cne d’Anneyron. — Le domaine de Saint Amour, 1690 (arch. de la Drôme, E 2222).

Saleton, chau cne d’Anneyron. — Salaton, 1617 (arch. de l’Isère, B 2695). — Salton (pl. cad.).
Ancienne maison-forte, appartenant en 1598 aux d’Arlandes, en 1617 aux Bozas et derechef aux d’Arlandes, qui en étaient encore seigneurs à la Révolution.

SÉcrÉtaire (Le), h. cne d’Anneyron.

Saint-Laurent, chap. et f. cne d’Anneyron.

Saint-Michel, lieu détruit, cne d'Anneyron. Capella Sancti Michaelis de Albon, 1119 (Juénin : Hist. de Tournus, 145). — Capella Sancti Michaelis Albonis,XIVe siècle (Pouillé de Vienne). — Ecclesia Sancti Michaelis de Albone, 1521 (ibid.).
Ancienne, paroisse du diocèse de Vienne, qui, supprimée vers la fin du XVIe siècle, comprenait une partie de la communauté d'Anneyron, et dont les dîmes appartenaient à l'abbaye de Tournus.

TÉlÉgraphe (Le), anc. stat. télégr. et quart. cne d’Anneyron.

Vials (Les), h. cne d’Anneyron.


Date de création : 15/02/2007 · 08:23
Dernière modification : 05/05/2007 · 16:55
Catégorie : Toponymes
Page lue 1546 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
 
Liste des membres Membres : 296

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1
Blasons de Claveyson
z-blason-claveyson.gif

de Claveyson

z-blason-hostun-claveyson.gif

d'Hostun de Claveyson

z-blason-lionne-claveyson.gif

de Lionne de Claveyson


Recherche



Rédacteur


Nombre de membres1 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

diaporamas
Firefox
Ce site fonctionne mieux avec le navigateur Firefox.
Get Firefox en français
Nouvelles des Amis
^ Haut ^