Texte à méditer :  STAT FORTIS IN ARDUIS ( Il se tient droit dans la difficulté )
   Ismidon de Claveyson, an 1050

Claveyson en Drôme

Fermer 0. Européennes 2009

Fermer 0.Régionales-2010

Fermer 1.Elections 2008

Fermer 1.Elections 2014

Fermer 2008 Conseil municipal

Fermer 2008 autour du galet

Fermer 2009 Conseil municipal

Fermer 2010 Conseil municipal

Fermer 2011 Conseil municipal

Fermer 2012 Conseil municipal

Fermer 2013 Conseil municipal

Fermer 2014 Conseil municipal

Fermer 2015 Conseil Municipal

Fermer 2016 Conseil Municipal

Fermer Aménagement village

Fermer Cimetières

Fermer Conscrits

Fermer Dessins

Fermer Découverte du village

Fermer Elections municipales

Fermer Evènements 2008

Fermer Evènements 2009

Fermer Evènements 2010

Fermer Inondations 2008

Fermer Patrimoine

Fermer Photos anciennes

Fermer Photos modernes

Fermer Plans et photos

Fermer Sentier de randonnée

Fermer Toponymes

Fermer Travaux

LE CLAVEYSONNAIS

Fermer Gazette n°1

Fermer N°1

Fermer N°2

Fermer N°3

Fermer N°4

Fermer N°5

Fermer N°6

Fermer N°7

Nature
Liens utiles
Toponymes - Albon

Commune d'Albon

Fichier au format Word ici


Albon, cne du con de Saint-Vallier, cne dont le chef‑lieu est au village de Saint-Romain-d'Albon et de laquelle ont été successivement distraites les communes d'Anneyron, de Saint-Rambert-d'Albon et d'Andancette.

Albon, chau cne d'Albon. Epao, Epaonense, Epauna, 517 ( Labbe et Cossart, Concilia, Il , 1052). — Vicus qui dicitur Eppaonis, 831 (D. Bouquet, VI, 570). — Ebaonem sive Tortilianum, 887 (d'Achery, Spicileg., III, 363). — Villa de Albon, 1080 env. (Cart. de Romans, 150).— Albio, 1132 (Cart. De Grenoble, 270).— Castrum Albeonis, 1215 (Doc. inéd., 31).— Castrum de Albone, 1328 (de Gallier, Essai sur Clérieu, 91).
Ce château, qui est sans doute le lieu où se tint en 517 le concile d'Epaone, et que l'on croit être le berceau des Dauphins de la première race, appartenait fort anciennement à l'église archiépiscopale de Vienne, qui, en ayant été injustement dépouillée par l'empereur Louis le Débonnaire au profit d'un comte Abbo, en obtint de ce prince la restitution en 831. Il fut ensuite possédé par les Dauphins, qui le tenaient en fief des archevêques de Vienne et s'en qualifiaient comtes – Comes Albionensis, 1134 (Cart. de Romans, 284) , — Comitissa Albonii, 1191 (Doc. inéd., 29), — Comes Viennensis et Albeonensis,1215 (ibid., 30), — Comes Ailbonis, 1231 (Cart. de Léoncel, 108), — Delphinus Vienne et Albonis comes, 1244 (ibid., 34), — Comes Albonensis, 1247 (ibid., 36) — puis engagé aux barons de Clérieu, dont l'héritage passa aux Poitiers-Saint-Vallier, qui s'éteignirent en 1546. Il échut ensuite aux Tournon, qui eurent en 1644 pour héritiers les Lévis-Ventadour, lesquels en dotèrent en 1694 une de leurs filles, mariée chez les Rohant-Soubise, derniers seigneurs du comté d'Albon. Du temps des Dauphins, la dénomination de comté d'Albon — Comitatus Albionensis, 1134 (Cart. de Romans, 284),— Comitatus Albonis, 1239 (Inv. des Dauphins, 375) — s'appliquait d'une manière assez vague à tout le pays qui est entre Vienne et l'Isère, mais elle fut restreinte dans la suite au seul mandement d'Albon.
Ce mandement — ager Ebbaonensi in pago Viennensi, 883 (Charvet, hist. égl. de Vienne, 120), — mandamentum et territorium de Albone, 1334 (Inv. des Dauphins, 196) — parait avoir toujours eu la même étendue que la communauté d'Albon, qui comprenait avant 1790 les paroisses d'Andancette, d'Anneyron, de Saint-Martin d'Albon, de Saint-Philibert d'Albon, de Saint-Rambert d'Albon et de Saint-Romain d'Albon, plus celle de Champagne en Vivarais. La communauté d'Albon était de l'élection et subdélégation de Romans et du bailliage de Saint-Marcellin.
En 1790, Albon devint le chef-lieu d'un canton du district de Romans, comprenant les municipalités d'Albon et de Mantaille, mais en l'an VIII le canton tout entier fut converti en une simple commune du canton de Saint-Vallier.

Bancel (Le), ruiss. a sa source sur la commune de Lens-Lestang, sépare celle de Moras de celles d’Hauterives et de Châteauneuuf-de-Galaure, traverse les communes d'Anneyron, d'Albon et d'Andancette, et se jette dans le Rhône après un parcours de 22,.710 mètres. Largeur moyenne, 3m,6o ; pente, 27o mètres; débit ordinaire, 0m, 065 ; extraordinaire, 300 mètres cubes. — Le Bansel, 1658 (arch. de la Drôme, E 2209). Bancellus (A. Du Rivail, 27). — Bonsay, XVIIe siècle (Guy Allard, Dict. hist., 169).


Bleins (Les), chau cne d'Albon.
Ancienne maison-forte appartenant, vers Le milieu du XVIII siècle, aux Falcoz de La Blache, passée ensuite aux Assalenc de La Gardette, enfin acquise
en 1761 par les Besson.

Boiscocu, quart. cne d’Albon. — Les Quoqut, XVe Se (terr. de Parnans).

Buis (Les), chau cne d'Albon.

Burbes (Les), quart. cne d'Albon. — Le terroir des Burbes de Saint-Martin, 1635 (terr. de Saint-Vallier).


ChÉrinel, quart. cne d'Albon. — La grange de Cherinet, 1680 (arch. de la Drôme, B 359).
Ancienne maison-forte qui, premièrement possédée par une famille de son nom, appartenait en 1568 aux Gaste, puis aux Fay-Solignac. Ceux-ci furent remplacés par les Faure, qui eurent pour héritiers les Assalenc de la Gardette, et ces derniers s’éteignirent en 1741 chez les Fay de Villiers.

Croisieu (Le), ruiss. qui a sa source sur les limites de la commune de Beausemblant, traverse celle d'Albon et se jette dans le Bancel après 6,100 m de parcours. Largeur moyenne, 3m,10 ; pente, 141m,8o ; débit ordinaire, 0m,024 ; extraordinaire, 15 mètres cubes. — Gruzieu, 1535 (terr. de Saint-Vallier).

Epinasse (L’), f. cnes d'Albon et de Beausemblant.

Eymards (Les), h. cne d'Albon.

Grand-Bois, f. et quart. cne d'Albon.

Marcoz, f. et quart. cne d'Albon.

Marmot, f. et quart. cne d'Albon. — Le curtil des Marmaulx, 1535 (terr. du prieuré de Saint-Vallier).

Marrons (Les), h. cne d'Albon. — Les Marons (Cassini).

Mas (Le), f. cne d'Albon. — 1658 (arch de la Drôme, E 1209).

Moulinet, f. cne d'Albon.

Perrets (Les), f. et quart. cne d'Albon.

Picardes (Les), quart. cne d'Albon.

Pontieux, quart. cne d'Albon. — Grangia de Ponteuz, 1284 (Repert. Sancti Ruffi, 83).

Rosiers (Les), h. cne d'Albon. — Roseriis, 1474 (Recogn. Sancti Valerii, 71).

Senaud, chau. cne d'Albon. — Senaudum, 1473 (Recogn. Sancti Valerii). — Cenauld, 1535 (terr. de Saint-Vallier). — La maison-forte de Cenaud, 1555 (terr. de D. de Poitiers).
Ancien fief ou maison-forte appartenant vers le milieu du XVIe siècle aux Buisson et passé ensuite aux Izerand, qui le léguèrent, vers la fin du XVIIIe siècle à l’hôpital de Grenoble.

Saint-Martin, vill. par. et sect. cne d'Albon. — Cella Sancti Martini de Aziaco, 1119 (Juénin, 145). — Prioratus Sancti Martini de Albone, XIVe siècle (Pouillé de Vienne). — Prioratus Santi Martini Albonis, 1527 (ibid.). — Saint Martin d’Albon, 1788 (Alm. Du Dauphiné).
Avant 1790, Saint-Martin était une paroisse du diocèse de Vienne et du mandement d’Albon, dont l’église était celle d’un prieuré de l’ordre de Saint-Benoît et de la dépendance de l’abbaye de Tournus, qui fut uni au prieuré de Saint-Vallier avant 1638 et dont le titulaire avait la collation de la cure et les dîmes de cette paroisse.

Saint-Philibert, vill. et quart. cne d'Albon. — Cella Sancti Philiberti de Miniaco, 1119 (Juénin : Hist. de Tournus, 145). — Prioratus Sancti Philiberti, XIVe siècle (Pouillé de Vienne). — Saint Philibert d’Albon, 1788 (Alm. Du Dauphiné).
Avant 1790, Saint-Philibert était une paroisse annexe de celle de Saint-Romain-d’Albon, ayant pour église celle d’un prieuré, qui dépendait premièrement de l’abbaye de Tournus, ordre de Saint-Benoît, et qui fut uni à celui de Saint-Vallier, ordre de Saint-Ruf, dans le cours du XIVe siècle.

Saint-Romain, vill. Ch.-l. et par. cne d'Albon. — Ecclesia Sancti Romani martyris, 831 (Baluze : Cap. appendix). — Ecclesia Sancti Romani, 1119 (Juénin : Hist. de Tournus, 145). — Ecclesia Sancti Romani de Albone, XIVe siècle (Pouillé de Vienne). — De Sancto Romano Albonis, 1474 (Recogn. Sancti Valerii, 71). Ecclesia Sancti Romani Albonis, 1521 (ibid.). — Sainct Romain d’Albon, 1552 (terr. de D. de Poitiers). — Saint Roman d’Albon, 1635 (terr. du pr. de Saint-Vallier). Saint Romain d’Albon, 1788 (Alm. Du Dauphiné).
Avant 1790, Saint-Romain était une paroisse du diocèse de Vienne et de la communauté d’Albon, dont les dîmes, premièrement possédées par le prieur de Saint-Philibert, ordre de Saint-Benoît, appartenaient dès le XVe siècle à celui de Saint-Vallier, congrégation de Saint-Ruf.
Au point de vue féodal, cette paroisse faisait partie du comté d’Albon (voir ce nom).

Saint-Sosier, f. et quart. cne d'Albon.

Temple (Le), quart. cne d'Albon. — Templum de Abba (pour Albo), XIVe siècle (Pouillé de Vienne). — Le Temple d’Albon, 1645 (arch. de la Drôme, E 2198).
Ancienne commanderie de Templiers, unie à celle de Lachal, ordre de Saint-Jean de Jérusalem, lors de la suppression de l’ordre du Temple, et plus tard placée dans la dépendance de celle du Temple de Vaux.

Terreaux (Les), f. et quart. cne d'Albon.

Tour (La), ruin. cne d'Albon. Restes de l’ancien château d’Albon — Castrum Albeonis, 1215 (Documents inédits, 31). — Castrum de Albone, 1328 (De Gallier : Essai sur Clérieu, 91), — qui est très probablement le lieu dans lequel se tint, en 517, le concile d’Epaone (voir Albon).

Tournemolle, quart. cne d'Albon. — 1639 (arch. de la Drôme, E 1843).

VÉrine, f. et quart. cne d'Albon.

Vernet, f. cne d'Albon.

VitonniÈre (La), f. cne d'Albon.


Date de création : 15/02/2007 · 08:15
Dernière modification : 05/05/2007 · 16:04
Catégorie : Toponymes
Page lue 1589 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
 
Liste des membres Membres : 295

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 2
Blasons de Claveyson
z-blason-claveyson.gif

de Claveyson

z-blason-hostun-claveyson.gif

d'Hostun de Claveyson

z-blason-lionne-claveyson.gif

de Lionne de Claveyson


Recherche



Rédacteur


Nombre de membres1 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

diaporamas
Firefox
Ce site fonctionne mieux avec le navigateur Firefox.
Get Firefox en français
Nouvelles des Amis
^ Haut ^